toggle menu
toggle menu

La communauté de communes Châtillon Coligny était une intercommunalité française située dans le département du Loiret (région Centre-Val de Loire). Existant officiellement depuis 2001, elle est célèbre pour sa fête de la Lancière, ainsi que pour de nombreuses autres spécificités qu’il serait intéressant de découvrir. Forte d’une administration dynamique, elle s’est énormément développée surtout au cours de ces dernières années, et semble avoir tous les atouts nécessaires pour continuer sur sa lancée. Dans cet article de Comcomchatilloncoligny.fr, votre guide par excellence, vous trouverez relatée brièvement l’histoire de la communauté, ainsi que son état actuel et les détails qu’il est important de connaitre à son propos.

Historique de la communauté de communes Châtillon Coligny

La communauté de communes était à l’origine un simple district urbain dont l’existence remonte à 1965. C’est donc en 2001 qu’elle acquiert le statut d’intercommunalité, et 3 ans plus tard en 2004, elle s’agrandit considérablement avec l’ajout d’une dizaine de nouvelles communes. La situation a depuis lors changé, avec l’adoption en 2016 d’un arrêté promulguant la fusion de la communauté avec le Canton de Lorris et la communauté des communes du Bellegardois. Cette fusion est devenue effective le 1er janvier 2017, ce qui résulta en la création de la communauté de communes Canaux et Forêts en Gâtinais que l’on peut voir aujourd’hui. L’idée de la fusion avait été émise dans un souci de développement de la région Centre-Val de Loire, et aussi afin de mieux contrôler la démographie de la zone que les autorités voulaient à 15 000 habitants comme seuil minimal.

Les communes

La configuration des communes de l’intercommunalité est similaire à celle du canton de Châtillon Coligny. Elles sont au nombre de 12, à savoir Châtillon Coligny, Aillant sur Milleron, La Chapelle sur Aveyron, Le Charme, Cortrat, Dammarie sur Loing, Montbouy, Montcresson, Nogent sur Vernisson, Pressigny les Pins, Saint Maurice sur Aveyron et Sainte Geneviève des Bois. Aujourd’hui par contre, il y a pas moins de 38 communes dans la communauté de Canaux et Forêts en Gâtinais. Se sont en effet ajoutées Lorris, Auvilliers en Gâtinais, Beauchamps sur Huillard, Bellegarde, Chailly en Gâtinais, Chapelon, Châtenoy, Coudroy, Fréville du Gâtinais, La Cour Marigny, Ladon, Le Charme, Mézières en Gâtinais, Montereau, Moulon, Nesploy, Noyers, Oussoy en Gâtinais, Ouzouer des Champs, Presnoy, Ouzouer sous Bellegarde, Quiers sur Bézonde, Saint Hilaire sur Puiseaux, Thimory, Varennes Changy, Villemoutiers et Vieilles Maisons sur Joudry.

Le programme de développement

Comme mentionné plus haut, l’administration de la communauté de communes est très portée sur le développement de la région. Elle aménage le territoire communautaire, développe l’économie, protège l’environnement, mène une politique stricte de logement et de cadre de vie, gère la voirie d’intérêt communautaire. Elle s’occupe aussi des équipements culturels, sportifs, scolaires, des actions sociales et des services à la famille, de diverses prestations de services de la maîtrise d’ouvrage déléguée, du soutien aux étudiants au niveau de l’éducation, du sport, de la culture et de la logistique des transports. La communauté de communes Châtillon Coligny étant une très belle destination, il faut dire qu’elle mise également de plus en plus sur le tourisme pour booster l’économie de la région, et ce secteur d’activité génère des revenus non négligeables.